Nous contacter

A.R.C.T

Avenue de France n°14

B.P 6702 Bujumbura Burundi

Tél : +257 22 255667

Fax: +257 22 24 28 32

E-Mail: info@arct.gov.bi

Appel gratuit: 151

 

      DG ARCT

Ir. Donatien MANIRAMPA

L’internet ne semble connaître aucune limite puisque les utilisateurs se rendent compte qu’ils peuvent accéder à n’importe qu’elle information souhaitée soit par leur smartphones, ordinateurs, etc.

Internet ne sert plus qu’aux ordinateurs. Les personnes se connectent sur leur smartphones, leurs tablettes, leurs télévisions, leurs montres, leurs appareils photos, ou leurs électroménagers et autres. Nous consommons même ces objets connectés en même temps par exemple, nous regardons la télévision en replay tout en regardant notre ordinateur sur les sites internet, par la même occasion nous répondons à nos messages ou appels qui passent par whatsapp, Viber, Immo ou encore se connectent sur des applications utilisées uniquement sur le digital comme Instagram. Le monde se retrouve alors connecté en un laps de temps.

Bien que la technologie du point de vue matériel (Smartphones, TV, etc) ait évoluée, celle des standards de l’internet mobile a connu un essor également considérable.

 

Partant de la 1ère génération également appelée 1er réseau dont la transmission était de type analogique, leur durée de vie a été celle des années 80 jusqu’aux alentours des années 1995. Chaque génération de technologie mobile est représentée par une lettre ou une combinaison de lettre et de chiffre et cela permet de savoir sur quel réseau on est connecté mais également la qualité de communications et connexions internet. Pour notre cas, le G représente la 1ère génération, la vitesse de connexion étant de 56 à 144 Kbps. Elle ne servait qu’à la téléphonie seulement.

Concernant la 2ème génération, elle est représentée par la lettre E. Cette génération qui a connu son succès jusque dans les années 2002 possède en son sein de sous-générations (2G pour la téléphonie et les SMS et le 2.5 combinant ces derniers et l’internet). Son débit moyen de navigation est de 348 Kbps. Autrement dit, cette connexion ne vous servira par exemple qu’à envoyer des messages sur whatsapp.

Grâce à la connexion de 3ème génération (3G), le débit devient encore plus rapide et peut aller jusqu’à 42 Mbps selon la sous génération à laquelle on fait référence (3G avec un débit de 1.9 Mbps, 3G+ avec un débit de 14Mbps, et H+ avec un débit de plus de 22 Mbps). C’est la connexion de base qui est offert au minimum par les operateurs mobiles.

Si vous apercevez sur votre téléphone le signe 4G ou LTE, c’est que c’est la connexion mobile de 4ème génération. Le débit de connexion peut atteindre même 150 Mbps. Cela dépend toujours de l’operateur qui offre cette connexion mais aussi de l’appareil que l’on utilise.

Qu’est-il de la connexion internet mobile de 5ème génération ?

Le déploiement de la 4G n’est pas encore terminé mais on parle déjà de la 5G appelée également le réseau de demain ou la connexion du futur. Cette génération qui n’a pas encore été lancée officiellement est promettante : elle pourrait avoir un débit de plus au moins 10Gbps.

Pour l’instant, la 5G n’en est qu’à ses débuts et est très peu disponible. Elle est en phase de test par les grands industriels et aucun Smartphone n’est encore pas disponible sur le marché.

La 3G et la 4G ont été conçu dans le but d’avoir une connexion rapide sur notre mobile. La 5G elle, est bien plus globale. En fait dans le futur, on sera ultra connecté avec nos tablettes, PC, casquettes, TV, les appareils électroménagers, etc. Tous seront reliés. La 5G promet alors être une solution fiable, rapide et durable.

La 5G, qui doit prendre la suite de la 4G à partir de 2020, doit permettre de connecter tant les humains, en leur offrant un débit bien supérieur à ceux existant actuellement, que les machines, voitures autonomes, objets connectés, ville intelligente ou encore médecine à distance.   

A cet instar la 5G sera une ressource vitale comme l’eau, l’électricité et autres.